Duplain, Pierre-Jacques (1742-v. 1820)

Personne
 
"Duplain, Pierre-Jacques (1742-v. 1820)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : https://bibale.irht.cnrs.fr/60375). Consultation du 05/12/2021.
Personne physique  
Duplain, Pierre-Jacques  
Duplain, Pierre-Jacques  
1742  
ca 1820  
Homme(s)  
   

Fils et successeur du libraire de Lyon Pierre Duplain. Après un apprentissage chez l'imprimeur-libraire Pierre Bruyset à partir de mars 1761, des voyages à l'étranger et une formation auprès de son père, il est reçu et établi à Lyon en 1770 ou peu avant. En relation avec la Société typographique de Neuchâtel (STN). "Décrété d'arrestation" pour importation de livres prohibés imprimés à Neuchâtel et saisis chez lui en août 1772, il s'enfuit et se réfugie à Paris (avril 1773), puis en Suisse (mai 1773), et en Russie (1774 - fév. 1775) où, sur la recommandation de Denis Diderot, il exerce en qualité de bibliothécaire du Corps des cadets nobles. Ne parvenant pas à trouver un emploi diplomatique en Russie, il retourne en France et s'installe à Paris ; il y travaille, à partir de 1775 environ, comme commissionnaire et agent littéraire pour la librairie clandestine, en relation notamment avec la STN. Entré en apprentissage à Paris en juin 1777 chez l'imprimeur-libraire André-François Knapen, il est reçu officiellement libraire en juin 1784. Suspendu entre le 12 avril et le 4 mai 1787 pour publication d'ouvrages interdits. Déclaré en faillite le 2 déc. 1790. Membre de la Société des amis de la Constitution ; proche de Danton. Rédige des catalogues de sa librairie en 1792 et en 1800. Membre de l'assemblée électorale de Paris en 1791 (dit âgé de 48 ans) et en 1792 (dit âgé de 50 ans). Membre de la Commune insurrectionnelle de Paris à partir du 10 août 1792. Membre du club des Cordeliers ; administrateur de police de la section de Marat ; juré au Tribunal révolutionnaire ; dit âgé de 52 ans en l'an II. Arrêté le 31 août 1794, libéré peu après, puis à nouveau arrêté en juin 1795 comme "terroriste" et libéré le 8 oct. 1795. Exerce la librairie à Paris jusque vers 1804, mais de 1799 à 1815 il adresse des lettres à plusieurs ministères pour se faire attribuer emplois ou subsides. Accusé d'être impliqué dans la conspiration dite des "Patriotes de 1816", il est arrêté le 1er mai 1816, emprisonné à La Force puis élargi le 20 nov. suivant avec ordre de se retirer à Lyon. On perd sa trace après le 9 janv. 1817. Serait décédé en 1820.  
artisan du livre/imprimeur-libraire  
   

  
Giada Rita Fardella (24/09/2021 11:40)
Giada Rita Fardella (24/09/2021 11:40)