Rondonneau, Louis (1759-1834)

Personne
 
"Rondonneau, Louis (1759-1834)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : https://bibale.irht.cnrs.fr/60247). Consultation du 30/11/2021.
Personne physique  
Rondonneau, Louis  
Louis Rondonneau  
Louis Rondoneau  
Louis Rondonneau de La Motte  
1759  
1834  
Homme(s)  
   

Natif de Saint-Jean-de-Bray, près d'Orléans, fils unique d'un chaufournier du village voisin de Marigny-les-Usages. De 1780 à 1788, à Paris, il est secrétaire de l'historien L.-G. Oudard-Feudrix de Bréquigny (1714-1794) ; premier commis du Conseil d'État, chargé du classement de ses archives ; commis du bureau de l'Assemblée des notables au Contrôle général des finances (nov. 1788), puis des bureaux établis pour la convocation et la tenue des États généraux (janv.-juillet 1789). Jusqu'à la Révolution, il signe ses premiers écrits "Rondonneau de La Motte". Premier commis au Contrôle général des finances (juillet 1789 - mars 1790) ; chef du bureau des décrets et archives du sceau à la Chancellerie (mars 1790 - avril 1793). Démissionnaire en avril 1793, il fonde en juillet-août le "Dépôt des lois", en association avec le directeur de l'Imprimerie nationale Étienne-Alexandre Anisson-Duperron, par rachat du dépôt des arrêts de l'imprimerie Prault. Seul propriétaire à partir de l'an VII (1798-1799), il donne de l'extension au dépôt : imprimerie (devenue en 1805 imprimerie du Corps législatif), cabinet de lecture, bureau de renseignement et de consultation juridique et bibliothèque historique (1802). Vend une grande partie de ses collections à l'État en 1803, 1804 et 1806. En déc. 1806, il propose en vain au Grand Juge la création d'un "Dépôt général des pièces... relatives à l'administration, à la législation et à l'histoire nationale" qui serait une division de la Bibliothèque impériale et dont il serait le directeur. En faillite en mars 1809. André-François Hacquart rachète son imprimerie. Associé à partir de 1809 à son gendre Pierre-François-Isidore Dècle, qui sera seul maintenu comme imprimeur et libraire par brevet. Se retire en 1820, cédant définitivement le "Dépôt des lois" à son gendre. Bibliothécaire adjoint au Conseil d'État de janv. 1810 à 1816. Auteur, compilateur ou éditeur de nombreux codes, recueils, manuels et répertoires de législation et de jurisprudence. A aussi publié sous la raison : "Dépôt des lois" ou "Imprimerie du Dépôt des lois". Décédé en août 1834 au village des Batignolles-Monceau (aujourd'hui Paris), alors employé à la Caisse hypothécaire.  
artisan du livre/imprimeur-libraire  
   

Personne

Type Notice Date Lieu Commentaire

est l'associé(e) de
Dècle, Pierre-François-Isidore (1778-1822)
  
Giada Rita Fardella (22/09/2021 15:55)
Giada Rita Fardella (22/09/2021 15:55)