Metra de monachis carnalibus (1201-1300)

Œuvre
 
"Metra de monachis carnalibus (1201-1300)" dans la base Bibale (permalink : https://bibale.irht.cnrs.fr/39276). Consultation du 17/04/2024.
Metra de monachis carnalibus  
Version continentale : Scire vis, quid sit monachorum nobile vulgus Version anglaise : Quis nescit, quam sit monachorum nobile vulgus Adaptation pour religieuses : Qui nescit, quam sit nonnarum mobile vulgus  
Walther, Initia, n° 2595  
1201 - 1300  
Trois versions : 1. Version continentale (5 mss dont un perdu) ; 2. Version anglaise (7 mss) ; 3. Adaptation pour les religieuses (deux manuscrits).  
P. Lehman, connaissant uniquement la version continentale, supposait que l'origine du texte était le sud de l'Allemagne et le datait au XVe siècle. Certains témoins de la version anglaise, la plus ancienne et sans doute la version originale du poème, sont cependant datés au XIIIe siècle, qui pourrait donc représenter la période de composition.  
Nombre de témoins manuscrits connus selon FAMA (févr. 2019) : 14  
Poésie lyrique    
vers    
latin    
Walther, Initia, n° 2595 (16 mss).  
P. Lehman, Die Parodie im Mittelalter, Stuttgart (2e édition), 1963, p. 194-195, n° 5.  
G. Rigg, « Metra de Monachis Carnalibus : The three versions », Mittellateinisches Jahrbuch 15 (1980), p. 134-142.  
  
Francesco Siri (17/07/2014 00:00)
Francesco Siri (15/05/2019 09:21)