Bernardus Claraevallensis (pseudo) : Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis (1160-1200)

Oeuvre
 
"Bernardus Claraevallensis (pseudo) : Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis (1160-1200)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : https://bibale.irht.cnrs.fr/38503). Consultation du 26/10/2021.
Bernardus Claraevallensis (pseudo)  
Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis  
Multa multi sciunt et seipsos nesciunt  
1160 - 1200  
Plusieurs attributions : Bernardus Claraevallensis ; Petrus Comestor ; Alcherus Claraevallensis ; Ambrosius ; Augustinus ; Hugo de Sancto Victore.  
Cédric Giraud nous a très généreusement communiqué la liste de manuscrits qu'il avait établie pour ses recherches. Nous le remercions de sa collaboration.  
Nombre de témoins manuscrits connus selon FAMA (févr. 2019) : 660  
Édification, dévotion, ouvrages moraux    
prose    
latin    
PL 184, col. 485-508.  
Bloomfield, Incipits..., n° 3126 (liste de 253 mss).  
G. Raciti, "L’auteur du De spiritu et anima", Rivista di filosofia neo-scolastica 53 (1961), 385-401 (attribue l’ouvrage à Pierre le Mangeur).  
G. Folliet, "Bulletin Augustinien pour 1961", Revue des études augustiniennes 10 (1964), p. 205, n° 61.  
R. Bultot, "Les Meditationes pseudo-bernardines sur la connaissance de la condition humaine", Sacris erudiri 15 (1964), 256-292 (l’attribution à Pierre le Mangeur ne peut être retenue ; l’œuvre est celle d’un prêtre, vivant dans un monastère cistercien et écrivant pour un moine)  
R. Bultot, "Encore les Meditationes pseudo-bernardines", Sacris erudiri 16 (1965), 425-427.  
B. Distelbrink, Bonaventurae scripta authentica dubia vel spuria critice recensita, Romae, 1975, n° 85.  
H. Rochais, E. Manning, Bibliographie générale de l’ordre cistercien. Saint Bernard, Notices relatives aux manuscrits, Rochefort (Belgique), 21/2, 1980 ; 21/3, 1980 ; 21/4, 1980 ; 21/5, 1980 ; 21/7-8-9, 1982 ; 21/13-14-15, 1982 ; 21/16-17, 1982 ; 21/18, 1982.  
J. Elfassi, Les Synonyma d’Isidore de Séville : édition critique et histoire du texte, Paris, 2001 (thèse de l’EPHE, IVe section), voir surtout le chapitre I.1 (inventaire des mss. conservés) p. 7-130 ; le chapitre IV.1 (Paratexte et contexte) p. 600-642 ; le chapitre IV.2, § 5.2 (œuvres souvent associées aux Synonyma), p. 634-637 (Meditationes de Ps.-Bernard, Soliloquia et Speculum peccatoris de Ps.-Augustin p. 637).  
Walter Cahn, "A Late Medieval Devotional Miscellany", dans Old Books, New Learning. Essays on Medieval and Renaissance Books at Yale, éd. Robert Gary Babcock, Lee Patterson, New Haven, CT : Beinecke Rare Book & Manuscript Library, 2001 (Yale University Library Gazette. Occasional Supplement 4), 105-112.  
J. Elfassi, "Trois aspects inattendus de la postérité des Synonyma d’Isidore de Séville : les prières, les textes hagiographiques et les collections canoniques", Revue d’histoire des textes, n.s. 1 (2003), 109-152.  
CALMA III.1, p. 66.  
C. Giraud, Pro captu lectoris. Pseudo-Augustin, pseudo-Bernard et l’Idiota, ou la fortune d’un corpus de textes spirituels pseudépigraphes au Moyen Âge et à l’époque moderne, mémoire inédit pour l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches, EPHE, IVe section, 28 juin 2014. (liste d'environ 660 mss, p. 337 sq).  
Patrice Sicard, Iter Victorinum. La tradition manuscrite des œuvres de Hugues et de Richard de Saint-Victor, Turnhout : Brepols, 2015, 482-499.  
C. Giraud, Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne. Genèse et fortune d'un corpus pseudépigraphe de méditations, Paris : Institut d’Études augustiniennes - Brepols, 2016.  

Personne

Type Notice Date Lieu Commentaire

a été écrite (auteur) par
Pseudo Bernardus Claraevallensis

Livre (exemplaire)

Type Notice Date Lieu Commentaire

est contenue dans
Toulouse, Bibliothèque municipale, 0191
           
Francesco Siri (06/11/2013 00:00)
Francesco Siri (15/05/2019 08:31)