Couvent de Notre-Dame de Grâce des pénitents réformés du tiers-ordre de Saint-François (Paris ;1601-1790)

(Personne )
 
"Couvent de Notre-Dame de Grâce des pénitents réformés du tiers-ordre de Saint-François (Paris ;1601-1790)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : https://bibale.irht.cnrs.fr/36956). Consultation du 07/12/2022.
Personne morale / Institution  
Couvent de Notre-Dame de Grâce des pénitents réformés du tiers-ordre de Saint-François (Paris)  
Couvent de Notre-Dame de Grâce  
Couvent de Notre-Dame de Grâce (Paris)  
Couvent de Picpus  
Couvent de Picpus (Paris ; 1601-1790)  
Pénitents réformés de Picpus  
Couvent des religieux de Picpus (Paris)  
Pères de Picpus (Paris)  
Tiers-ordre de Saint-François de la Province de France et couvent de Picpus (Paris)  
Couvent de religieux réformés du tiers-ordre franciscain (Paris ; Notre-Dame de Grâce / 1601-1790)  
1601  
1790  
1791 - 1800  
Homme(s)  
   

La bibliothèque, organisée dès la fondation du couvent, s'est enrichie considérablement à partir du legs du cardinal Duperron en 1619, et des nombreux autres qui suivirent. Le catalogue recensant les 12000 volumes est aujourd'hui conservé à la bibliothèque Mazarine. Si la plupart des volumes ne portent pas de marque spéciale, on peut trouver, au dos de quelques in-folio, le fer : "Con.s.mariae.de.gra." ; par ailleurs, des inscriptions variées indiquent leur origine, parmi lesquelles : "Conventus stae Mariae de gratia, vulgo Picpus", "ex libris bibliothecae conventus de Picpus", "du convent de Nostre Dame de Grace a Picpuce les Paris", etc.  
Picpus était à l'origine un couvent fondé en 1569 pour des Capucins (installés en 1574 rue Saint-Honoré), bientôt remplacés par les Jésuites de la maison professe. En 1601 les religieux du tiers-ordre franciscain réformé, fondé en 1594, s'y installèrent avec leur fondateur, Vincent Mussart, qui y mourut en 1637. A cette date, Picpus était déjà devenu couvent chef du tiers-ordre franciscain réformé de France, dit congrégation de Picpus, qui compta sous l'Ancien Régime 60 couvents distribués dans 4 provinces. Ce fut un très vaste monastère, qui attira des fidèles des plus grandes familles, et où les ambassadeurs catholiques, à leur entrée à Paris, s'arrêtaient pour rencontrer les princes de France. Le couvent fut fermé le 15 décembre 1790 et vendu en 1796.  
   

couvent  
   

chrétien / catholique  
O.F.M. / T.O.R. (Tiers-Ordre régulier de Saint-François d'Assise, Tiercelins, Terciaires réguliers)  
   

           
BnF, Projet CORELI (collectivités religieuses) (10/05/2019 12:49)
Guillaume Champion (03/05/2022 18:20)