SOURCE

Inventaire: Vienne, Dêmêtrios Postolakas - 1834(a)

 
"Inventaire: Vienne, Dêmêtrios Postolakas - 1834(a)" dans la base Bibale (permalink : https://bibale.irht.cnrs.fr/111362). Consultation du 24/07/2024.
1834  
L'inventaire se trouve dans le ms.: Athêna, Ethnikê Bibliothêkê tês Hellados 3063, p. 1-170. L’inventaire occupe les pages 1-170 d’un manuscrit en papier de grand format, sous forme de cahier, dont les derniers folios ont été laissés blancs. Il s’agit de la première partie du catalogue de la bibliothèque de Dêmêtrios Postalakas, commerçant et bibliophile, actif dans la communauté grecque de Vienne au début du 19e s. et jusqu’à sa mort en 1839. Comme le titre l’atteste, cette première partie de la liste comprend les livres de sa bibliothèque, qualifiée de ἐκλεκτή, prestigieuse, qui furent offerts à sa majesté le roi de Grèce (προσηνέχθησαν δωρεὰν εἰς τὴν Α. Μεγαλειότητα τὸν Βασιλέα τῆς Ἑλλάδος) ; au moment de la rédaction de l’inventaire, en 1834, le roi n’est autre qu’Othon Ier, premier souverain de la Grèce moderne, qui était alors encore mineur. D’après les informations données dans le titre, le présent inventaire fut copié par Geôrgios Apostolidês, alors sous-bibliothécaire de la bibliothèque publique et universitaire de Vienne (ἀντιγραφέντος ὑπὸ Γεωργίου Ἀποστολίδου κοσμητοῦ ὑποβιβλιοθηκαρίου τῆς δημοσίας καὶ τῆς τοῦ Πανεπιστημίου βιβλιοθήκης).Dès le début l’inventaire se distingue par sa catégorisation poussée et systématique : c’est l’œuvre d’un bibliophile confirmé qui s’applique à donner une image claire de sa collection. Le codex s’ouvre sur une table de matières (πίναξ κεφαλαιώδης), qui présente les différentes sections : théologie (θεολογία), droit (νομική), sciences et arts (Ἐπιστῆμαι καὶ τέχναι), qui englobe les sous-catégories philosophie (φιλοσοφία), matières d’enseignement (ἐγκύκλια μαθήματα), philologie (φιλολογία), histoire (ἱστορία). Cette première partie de la collection de Postolakas, la plus importante s’étend sur 170 pages et comprend environ 1800 titres. La cotation suit un ordre régulier, sauf quelques petits problèmes vers la fin (p. 169-170) concernant notamment les journaux, mais qui ne nuisent pas à la cohérence de l’ensemble.Les entrées sont assez détaillées et complètes : elles consistent en un intitulé qui comprend le titre, l’auteur, le lieu et la date d’édition, le format, et, le cas échéant, des précisions sur la reliure et en trois colonnes où sont précisés le nombre de volumes (τόμοι), le prix du livre (τιμή βιβλίου) et le coût de la reliure (τιμὴ δετικῶν/δεσίματος). Les livres sont cités en ordre croissant et la cote est signalée en tête de chaque entrée. Cette catégorisation laisse bien sûr entrevoir les intérêts particuliers de son auteur : nous avons affaire à un bibliophile consommé, qui, en bon commerçant, s’intéresse à tous les aspects matériels et pratiques, tels que le prix du livre et, éventuellement, le coût de la reliure.Comme les titres des sections le démontrent, la collection couvre un large éventail de thématiques : θεολογία, νομική, φιλοσοφία, λογική, μεταφυσική, ἠθική, περὶ παίδων ἀγωγῆς, πολιτικὴ καὶ οἰκονομική, φυσική, χημεία, γεωπονική, γενικὴ φυσική, ἱστορία τῶν ζώων, ἰατρική, διαιτητική, χειρουργία, ἱππιατρικά, μαθηματικά, ἀριθμητική, γεωμετρία, μηχανική, μουσική, ἀστρονομία, ἀστρολογία κριτική, μαγεία, τακτική, ναυτική, κυνηγετικὰ καὶ ἁλιευτικά, ἐγκύκλια μαθήματα, γραμματική, λεξικά, ῥητορική, ῥήτορες, ποιητική, συλλογαὶ ποιητῶν, ποιηταί, ποιήματα, ποιηταὶ δραματοποιοί, μυθολογία, μυθογράφοι, πλασματογράφοι, φιλολογία, κριτική, σατυρικά, γνωμικά - ἀποφθέγματα καὶ παροιμίαι, ἱερογλυφικά, πολυγράφοι ἢ ποικιλογράφοι, διάλογοι, ἐπιστολογράφοι, ἱστορία – εἰσαγωγή, γεωγραφία, πίνακες γεωγραφικοί, χρονολογία, γενικὴ ἱστορία, ἐκκλησιαστικὴ ἱστορία - ἱστορία τῶν ἁγίων καὶ τῶν μαρτύρων, ἰουδαϊκὴ ἱστορία, ἑλληνικὴ ἱστορία, ῥωμαϊκὴ ἱστορία, βυζαντίς, ἱστορία τῆς Γαλλίας, ἱστορία τῆς Σουηδίας, ἱστορία τῆς Ῥωσσίας, ἱστορία τῆς Ἀμερικῆς, ἀρχαιολογία, ἱστορία τῆς ἑλληνικῆς φιλολογίας, βιβλιογραφία, βιογραφία, ποικίλη ἱστορία, ἐφημερίδες. Si tous ces domaines sont représentés, certains jouissent d’une présence plus marquée que d’autres, qui trahit les intérêts de Postolakas, ainsi que la fonction de cette collection : l’accent est mis sur la théologie, la philosophie, la rhétorique et la poésie, tandis que les sciences dures et naturelles, à l’exception de la médecine, occupent une place sensiblement plus modeste. L’inventaire nous surprend parfois par son originalité linguistique: οn retiendra le terme πλασματογράφοι, attribué aux auteurs de romans anciens, mot peu usité emprunté à la rhétorique pour qualifier les sophistes ou les auteurs des œuvres de fiction (DÊMÊTRAKOS, XI, p. 5853). La première partie de cet inventaire, qui regroupe les livres destinés au roi Othon Ier est empreinte d’une forte dimension pédagogique ; elle réunit une masse inédite de livres de contenu varié. Par sa précision et sa rigueur méthodique, cet inventaire nous permet de pénétrer dans la bibliothèque d’un personnage qui aborda la constitution de sa bibliothèque comme un métier, et même comme une vocation. Sa collection constitua dans les années 1836-1839 l’un de piliers du fonds de la Bibliothèque Nationale de Grèce (AÏVALIOTIS, 2013, p. 255).  
Ἐπιτομὴ τοῦ Καταλόγου μιᾶς ἐκλεκτῆς βιβλιοθήκης συλλεγείσης ὑπὸ Δημητρίου Ποστολάκα ὑφ᾽οὗ προσηνέχθησαν δωρεὰν εἰς τὴν Α. Μεγαλειότητα τὸν Βασιλέα τῆς Ἑλλάδος καὶ τὰ ἐν τῳ ἐ..τὶ (?) τέλους τοῦ παρόντος παραρτήματι σημειούμενα βιβλία διὰ τὴν Ἐθνικὴν Βιβλιοθήκην. Ἀντιγραφέντος ὑπὸ Γεωργίου Ἀποστολίδου κοσμητοῦ ὑποβιβλιοθηκαρίου τῆς δημοσίας καὶ τῆς τοῦ Πανεπιστημίου βιβλιοθήκης. Ἐν Βιέννῃ τῆς Αὐστρίας,ΑΩΛΔ´/ 1. Ἡ Παλαιὰ καὶ Νέα Διαθήκη ἑλληνιστὶ Venet Hans. 1518 εἰς φύλλον, δεμένην εἰς δέρμα ῥωσσικὸν κόκκινον χρυσωμένον 1 221 – 20 –  
grec    
Postolakas    
Vienne    
   

Type de référence non défini., p. 255 notice sur Postolakas sur aboutlibraries
   

Personne

Type Notice Date Lieu Commentaire

a été commandité(e) par
Othon Ier de Grèce (Otto Friedrich Ludwig von Wittelsbach ; 1815-1867)

a été élaboré(e) par
Postolakas, Dēmētrios (✝ 1839)
  
Anna Lampadaridi (04/07/2024 15:55)
Anna Lampadaridi (09/07/2024 14:32)